• Jean-Michel Belorgey, Conseiller d’État honoraire, auteur de « Cent ans de vie associative » (Presses de Sciences Po), interviendra sur le thème :

    "LES ASSOCIATIONS au cœur   de la vie collective." 

    Imagine-t-on un instant la France sans associations ? En 1960, on en compte  450000 , aujourd’hui   1, 4 million  . Ces centaines de milliers d’associations loi 1901 se différencient par  la taille ; ont recours en des proportions diverses au bénévolat  (entre 14 et 16 millions de bénévoles), au salariat ( 1,8 millions d’emplois salariés) ; oeuvrent au quotidien dans de multiples domaines ( l’éducation, la culture populaire, les sports, l’entraide, la solidarité , l’humanitaire,  l’action sanitaire et sociale, la défense des libertés, le patrimoine, l’environnement…), certaines relevant de l’ESS ( l’Économie Sociale et Solidaire définie par la loi du 31 juillet 2014).  Essentielles à la vie du pays et de chacune de nos villes, elles ont une véritable utilité sociale et contribuent au plus près du terrain à l’animation démocratique de la cité. Mais que deviendront les associations à but non lucratif  à l’heure du « tout marché », de l’emprise du management obsédé par l’évaluation et la rentabilité, de la pratique en expansion des procédures d’appels d’offres et de  mise en concurrence,  d’une tendance à la professionnalisation aux dépens parfois de l’esprit militant,  d’un  retrait des pouvoirs publics plus avares de financements… ? Comment les associations doivent-elles évoluer, tout en préservant leurs spécificités, pour continuer d’animer et renouveler  la  vie collective ? Comment L’État et les collectivités locales peuvent-ils les soutenir sans les annexer ?  Jean-Michel Belorgey, conseiller d’État honoraire, ancien député, considéré comme le père du RMI,  qui connait de l’intérieur les arcanes de l’État et le monde associatif  nous  livrera son point de vue. 

    Mardi 2 avril  2019 à 20 h 30

    Salle des Travées, Rue du Dr.Vinot (près de la caserne des pompiers), Juvisy-sur-Orge

    Association « Ouvrir le débat »   tél : 06 72 84 60 93                                      

    Blog : http://old.eklablog.com                                                                     

    Entrée libre


    votre commentaire
  • ... On nous signale :

    " l’existence d’une excellente émission radiophonique  sur internet sur Binge Radio « les couilles sur la table ». Cette émission au-delà de son titre provocateur questionne avec beaucoup de finesse -le plus souvent- « les masculinités ». En particulier une émission m’a particulièrement intéressée avec un auteur canadien Dupuis-Deri. 
    Par ailleurs un blog intitulé « entre les lignes entre les mots » également particulièrement riche met en exergue, dans un article récent, le cyber harcèlement au travers de deux romans noirs. Voici le lien:
    https://entreleslignesentrelesmots.blog/2019/02/24/au-sujet-du-cyberharcelement-deux-polars-recents/ "

    Avis aux intéressés


    votre commentaire
  • Claire Blandin Membre du comité de rédaction de la revue Le Temps des médias. Coordinatrice, avec Jamil Dakhlia, du Groupe de travail « Presse magazine » (LCP-IRISSO). Membre du Comité scientifique de la revue Réseaux. Membre du comité de lecture des revues Mots et Sur le journalisme
    Membre du Comité Recherche des Assises Internationales du Journalisme et de l’Information.

    Axes de recherche :

    Historienne des médias, je travaille sur la circulation des représentations dans les discours médiatiques. Mes travaux récents sont centrés sur la presse magazine, qui permet d’approcher la circulation des normes sociales dans l’ensemble de la culture de masse. La question de la représentation des rapports sociaux de sexe est aujourd’hui au centre de mes interrogations.

    – Histoire des médias
    – Histoire culturelle de la France contemporaine
    – Représentations des femmes et du genre
    – Polyphonie des discours de presse


    votre commentaire
  • Claire Blandin, (Professeure en Sciences de l'Information et de la Communication, Université Paris 13 )

    interviendra sur le thème :

    Affaire Weinstein. Une onde de choc ? Quelles médiatisations pour les paroles des femmes ?

    C’est une affaire hors normes qui a eu des répercussions hors normes aux Etats-Unis et ailleurs. Depuis les révélations sur le comportement de « prédateur » du producteur américain Harvey Weinstein, les femmes n’en finissent plus, à travers metoo, balancetonporc et d’autres hashtags de révéler le harcèlement et les agressions qu’elles ont subies. Tous les secteurs sont concernés : le monde de la culture et du spectacle, de la politique, celui de l’enseignement, de l’information, du cinéma, du sport, de l’entreprise… et dans la banalité de la vie quotidienne, la rue, les transports. Quelques mois plus tard, peut-on dire que les choses ont changé et que la tolérance au sexisme sous toutes ces formes recule ? La « bombe Weinstein » va-t-elle encourager les hommes à s’emparer réellement de la question de l’égalité et devenir eux aussi féministes ? Sommes-nous sur le chemin d’une « nouvelle civilité sexuelle » ?

    Cette actualité invite à s’interroger sur les formes de médiatisation de la parole des femmes au cours du XXe siècle. Chaque « vague » de féminisme s’est en effet accompagnée de la mobilisation de formes médiatiques spécifiques : les quotidiens populaires de la Belle Epoque ont relayé ou moqué les combats pour les droits civiques, les féministes des années 1960 se sont emparées de la vidéo pour défendre leur droit à disposer de leur corps… la troisième vague, contemporaine, use des réseaux sociaux comme relais de mobilisation. Ces trois époques permettent de réfléchir au rôle des médias dans la circulation de la parole des femmes dans l’espace public.

     

    Mardi 19 mars  2019 à 20 h 30, 

    Salle des Travées, Rue du Dr.Vinot (près de la caserne des pompiers), Juvisy-sur-Orge

     


    1 commentaire
  • Jean-Luc Romero-Michel Jean-Luc Romero est président de l’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité (ADMD) depuis 2007. 

    Directeur au bureau de la Fédération mondiale pour le droit de mourir dans la Dignité  de 2008 à 2011 puis réélu à Chicago en 2014 pour un mandat de deux ans. 

    Forte aujourd'hui de plus de 70.000 adhérents en France, l'ADMD a été créée en 1980. Elle se bat pour le droit de chacun de décider de sa propre mort à partir du moment où sa dignité lui semble gravement remise en cause.

    L’ADMD est à l’origine de nombreuses avancées dans le domaine de la fin de vie. Elle milite pour une légalisation de l’euthanasie.  

    Jean-Luc ROMERO est à l’origine de la journée mondiale pour le droit de mourir dans la dignité, le 2 novembre. 

    Jean-Luc Romero-Michel est l'auteur de plusieurs livres sur ce sujet, dont les Voleurs de Libertés, Monsieur le Président laissez nous mourir dans la dignité et le dernier : "Ma mort m'appartient, 100% des Français vont mourir les politiques le savent ils ?"
     
    (extrait du site de Jean-Luc Romero-Michel : https://www.jeanluc-romero.com/Biographie_r9.html  

    votre commentaire