• Laurence de Cock  Professeure agrégée d’histoire-géographie en lycée dans la région parisienne elle s'investit à partir du milieu des années 2000 dans les débats concernant l'enseignement de l'histoire dans le secondaire en soutenant le « Premier appel » des Indigènes de la République.Elle est membre du bureau du Comité de vigilance face aux usages publics de l'histoire (CVUH), fondés par les historiens Gérard Noiriel et Nicolas Offenstadt.  En 2011, elle cofonde, avec Emmanuelle Picard, Patricia Legris et Suzanne Citron, le site internet « Aggiornamento Histoire-géo » consacré aux « réflexions et propositions pour un renouvellement de l'enseignement de l'histoire et de la géographie du Primaire à l'Université ».

    À partir du début des années 2010, elle commence à publier des articles sur l'enseignement de l'histoire en France tout en travaillant à une thèse de doctorat en sciences de l'éducation, intitulée Le fait colonial à l’école : genèse et scolarisation d’un objet de débat public, scientifique et mémoriel (des années 1980 à 2015), essai de socio-histoire du curriculum, qu'elle soutient en 2016 à l'université Lumière-Lyon-II sous la direction de Françoise Lantheaume. Ses recherches portent sur l'enseignement de l'histoire et l'articulation entre l'universalisme républicain et la diversité culturelle.

    Dans le même temps, elle participe à la rédaction de plusieurs manuels chez Nathan et ouvrages destinés aux bacheliers, et est chargée de cours en didactique de l'histoire et pédagogie depuis 2005 à l'université Paris-Diderot.

    Elle participe à une chronique avec l'historienne Mathilde Larrère sur Mediapart, intitulée « les détricoteuses ».  

    (source Wikipédia)

    Son blog sur Mediapart : https://blogs.mediapart.fr/laurence-de-cock/blog

     


    votre commentaire
  • Serge TisseronSerge Tisseron est psychiatre, docteur en psychologie habilité à diriger des recherches, membre de l’Académie des technologies, chercheur associé à l’Université Paris VII Denis Diderot (CRPMS). Il a réalisé la première thèse sous la forme d’une bande dessinée (1975), puis découvert le secret de la famille de Hergé uniquement à partir de la lecture des albums de Tintin (1983). Il a imaginé en 2007 les repères « 3-6-9-12, pour apprivoiser les écrans », et l’activité théâtrale appelée « Jeu des Trois Figures » pour développer l’empathie et lutter contre la violence. Il a créé en 2012, en lien avec le MEDDE, le site « memoiresdescatastrophes.org, la mémoire de chacun au service de la résilience de tous ».

    Pour en savoir plus voir son site : http://www.sergetisseron.com/biographie/


    votre commentaire
  • Virginie Larousse Diplômée de l’École du Louvre et de l’université Paris IV-Sorbonne, Virginie Larousse est historienne et historienne de l’art de formation.  Virginie Larousse a exercé l'ensemble de sa carrière dans le monde de la presse et de l'édition. Rédactrice en chef de la revue Religions & Histoire de 2001 à 2009, elle exerce par la suite comme Journaliste pour la revue Sciences Humaines puis La Vie. En 2013, Virginie Larousse est nommée Rédactrice en chef du Monde des religions (Editions Malesherbes, groupe Le Monde).Elle a enseigné l’histoire des religions à l’Université de Bourgogne. Elle se consacre, depuis plus de dix ans, à découvrir et à faire découvrir les grandes traditions spirituelles de l’humanité, une connaissance plus que jamais nécessaire dans le monde contemporain.  


    votre commentaire
  • Sandrine FoulonLe monde du travail, ça la connaît ! Spécialiste de l’emploi, des ressources humaines et du dialogue social, Sandrine Foulon a rejoint les rédactions d’Alternatives Economiques et d'AlterEcoPlus en 2014 en tant que rédactrice en chef adjointe. Elle occupait auparavant la même fonction au sein du magazine Liaisons sociales.

    Chroniqueuse depuis 2011 dans l'émission « On n'arrête pas l'éco » sur France Inter (« Ma vie au boulot »), elle est titulaire d’un DESS de journalisme bilingue (anglais-français) de l’Université de Paris III, et d’une maîtrise de journalisme de l’Université Catholique de Louvain (Belgique). Elle a également co-écrit l’ouvrage Dernier recours, le monde du travail devant les tribunaux (Le Seuil, 2012).

    (source : http://www.alternatives-economiques.fr/users/sandrine-foulon)


    votre commentaire
  • Dominique RousseauDominique Rousseau est un professeur de droit constitutionnel à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, ancien membre du Conseil supérieur de la magistrature de 2002 à 2006. Il a été nommé co-directeur de l'École de droit de la Sorbonne en octobre 2013 et directeur de l'UMR 8103 de droit comparé de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne en septembre 2014.
    Ses recherches portent principalement sur le contentieux constitutionnel et la notion de démocratie.
    Membre honoraire de l'Institut universitaire de France, il a créé et dirigé le Centre d'études et de recherches comparatives constitutionnelles et politiques (CERCOP) de 1987 à 2010.
    Il a été expert auprès de l'Agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur.
    Il est président du Conseil scientifique de l'Association française des constitutionnalistes (AFDC), membre du Conseil scientifique de l'Académie internationale de droit constitutionnel, membre du Comité de rédaction de la Revue du droit public, conseiller éditorial aux Éditions Odile Jacob, directeur de collection aux Éditions Lextenso.
    Il est nommé en juillet 2012 membre de la Commission sur la rénovation et la déontologie de la vie publique dite « commission Jospin »2 qui rendra un rapport au président François Hollande en novembre 2012 (source Wikipédia)


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique