• Le temps des colonies : un passé qui ne passe pas le 18 janvier avec Pascal Blanchard

    Annulée en raison d'une indisponibilité de l'intervenant cette conférence devrait être reprogrammée à une date ultérieure

     

    ASSOCIATION « OUVRIR LE DÉBAT »

    CONFÉRENCE-DÉBAT en partenariat avec le festival de cinéma « IL PARAÎT QU’EUX »

    Pascal Blanchard

    Historien,  Laboratoire Communication et politique CNRS ( Irisso), spécialiste du « fait colonial » auteur de « Vers la guerre des identités ? » ( 2016) 

    LE TEMPS DES COLONIES : Un passé qui ne passe pas ?  

    Peut-on oser dire en 2017 : « Le temps des colonies, un passé qui ne passe pas » » comme on a  écrit en 1994 de la période vichyssoise : « Vichy, un passé qui ne passe pas » ? La mémoire des peuples est longue. Sans succomber à la repentance et à l’auto-flagellation permanentes, la  France  peut-elle oublier qu’elle fut  à la tête d’un immense Empire colonial et qu’il y eut des colonisateurs et des colonisés ? Peut-elle oublier qu’elle domina en Algérie de 1830 à 1962 et qu’il y eut de 1954 à 1962, non seulement des « évènements » mais « la guerre d’Algérie »  et des milliers de morts de part et d’autre ? Quoi qu’on dise, cette histoire a laissé des traces aujourd’hui, y compris dans la mémoire  de ceux qui n’ont jamais été ni colons ni colonisés mais dont les descendants, une, deux, trois …générations plus tard   se retrouvent à vivre ensemble en France. Comment ceux qui se considèrent comme français de longue date regardent-ils les « nouveaux venus »,   maghrébins ,  subsahariens ,   asiatiques … et réciproquement ? Les « difficultés à vivre » d’aujourd’hui peuvent-elles réactiver le passé et expliquer la création de  mouvements tels « Les indigènes de la République », « Les indivisibles »…dont certains dénoncent ce qu’ils considèrent être des outrances ? Les « études post-coloniales »  s’intéressent à l’étude des effets du passé colonial sur le présent. Elles sont souvent critiquées et accusées de « rejouer » aujourd’hui les conflits coloniaux d’hier. Comment  faire pour assumer aujourd’hui un passé qui a été ce qu’il a été ?

    Pascal Blanchard, historien, spécialiste du « fait colonial » et de l’histoire des immigrations en France, nous apportera sa contribution.

     Mercredi  18 janvier  2017 à 20 h 30 

    Salle Pidoux de la Maduère ,64 Grande Rue piétonne (près de la Poste) 91260 Juvisy-sur-Orge 

    Association « Ouvrir le débat »   tél : 06 72 84 60 93  blog : http://old.eklablog.

     

    Entrée libre 


  • Commentaires

    1
    Madau
    Lundi 13 Février 2017 à 00:05

    Bonjour

    Je suis preneuse du texte introductif de la prochaine conférence 'La république à bout de souffle'. J en ai besoin pour faire un peu de promo à cette soirée d'échange. Merci  :-)

    2
    Lundi 13 Février 2017 à 17:33

    C'est en ligne !

    NP

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :