• La dernière conférence

      

     

  •  

    Myriam Benraad , Chercheuse au CERI-Sciences-Po, spécialiste de l’Irak et du monde arabe, auteure de « L’ Irak, la revanche de l’histoire », «  L’État islamique pris aux mots » , interviendra le 20 décembre à 20h30 sur le thème : 

    Conflits du Moyen-Orient, Clés et repères pour mieux comprendre. 

     

    On a peut-être encore  en mémoire la phrase célèbre de Charles De Gaulle :  « Vers l’Orient compliqué, je volais avec des idées simples ». Pas évident que bien des années plus tard,   la simplicité soit au rendez-vous. Pour tenter de voir plus clair dans cet imbroglio où même les spécialistes sont à la peine, la situation d’aujourd’hui doit être resituée dans le temps long de l’histoire. Il est  évidemment  impossible de faire silence sur les conséquences du partage des décombres de l’Empire ottoman par les « vainqueurs » de la Guerre de 14-18,  Britanniques et  Français au premier rang; pas plus qu’on ne peut faire l’impasse sur les conséquences de la création de l’État d’Israël à la fin de la guerre de 39-45.

     

    Quelles sont donc aujourd’hui au Moyen-Orient  les forces en jeu, les lignes de fractures, qui parfois  se superposent et s’enchevêtrent : ethniques, religieuses,  économiques , géographiques… et qui constituent  le terreau sur lequel Daech est né. Comment se font et se défont les alliances régionales  et quel rôle jouent les puissances  étrangères ? Y-a-t-il des voies possibles pour sortir de ce que d’aucuns appellent « une géopolitique du chaos » ? En une soirée, Myriam Benraad, malgré sa grande connaissance de cette région du monde, n’épuisera pas le sujet mais nous fournira sans nul doute quelques clés et repères précieux  pour mieux  comprendre.

     

    Mercredi 20  décembre   2017 à 20 h 30 

    Salle Pidoux de la Maduère 

    64 Grande Rue piétonne (près de la Poste)

    91260 Juvisy-sur-Orge

     

    Association « Ouvrir le débat »   tél : 06 72 84 60 93  blog : http://old.eklablog.

    Entrée libre


    votre commentaire
  • QUELLE HISTOIRE ENSEIGNER ?

    Conférencière : Laurence DE COCK

    Historienne, professeure d’histoire-géographie en lycée, chargée de cours à l’université Paris-Diderot, membre du collectif «  Aggiornamento histoire-géographie »,  co-auteure  de « La fabrique scolaire de l’histoire »  et «  Paniques identitaires ». 

    La connaissance du passé de son pays est utile à tous et  à tous les âges.  L’enseignement de son histoire aux jeunes générations  est un impératif. Qui le conteste ?  Mais au-delà de ce consensus de bon sens,  les désaccords  surgissent.  Depuis quelques décennies, les débats se font passionnés. Pourquoi et comment apprendre l’histoire ? Et surtout quelle histoire ?  Dans la mesure où il faut faire des choix, qui les fait ( les politiques ? les historiens de métier… )? sur quels  critères  se fonder pour faire  le partage entre ce dont on parle et ce sur quoi on se tait? Valorise-t-on ce qui tourne à notre avantage  et passe-t-on sous silence ce dont rétrospectivement nous  sommes peu fiers ? Se limite-t-on à un regard franco-français ou  s’ouvre-t-on à « une histoire mondiale de la France » ? Toutes les composantes d’une société française diverse et plurielle y trouvent-elles leur place ? L’enseignement de l’histoire  dans ses contenus et dans ses méthodes doit-il être modulé  en fonction des âges? etc. Voilà quelques questions non limitatives qui seront abordées avec Laurence De Cock, historienne au cœur de la réflexion sur l’enseignement de l’histoire en France  aujourd’hui. Au passage, nous n’éviterons pas d’évoquer les vrais ou faux débats, bien ou mal posés sur « l’identité  de la France », les polémiques récentes   sur « le roman national » versus « récit national ».   

     

     

    Mardi 21 novembre   2017 à 20 h 30 

    Salle Pidoux de la Maduère

    64 Grande Rue piétonne (près de la Poste)

    91260 Juvisy-sur-Orge

     

    Association « Ouvrir le débat »   tél : 06 72 84 60 93  blog : http://old.eklablog.

     

     

    Entrée libre 


    votre commentaire
  • JUDAISME, CHRISTIANISME, ISLAM  

    REPRESENTATIONS, PLACES ET RÔLES DES FEMMES

    Une idée continue à s’imposer largement : les religions sont misogynes depuis toujours et  aujourd’hui encore . Les trois grands monothéismes, judaïsme, christianisme, islam, pour ne parler que d’eux avec une focalisation et polarisation actuellement sur l’islam, sont très souvent perçus comme  de  véritables freins à l’émancipation des femmes et en retrait, voire en  « réaction », face aux mouvements favorables à une véritable égalité hommes-femmes Qu’en est-il au juste ? Vrai ? faux ?  Que nous apprend l’histoire ? Qu’en est-il aujourd’hui ? Toutes les religions  sont-elles logées à la même enseigne ? Qu’en est-il des débats internes au sein même de chaque grande tradition religieuse ?

    Virginie Larousse, spécialiste de l’histoire des religions, rédactrice en chef de la revue Le Monde des Religions apportera des éléments de réponses à  ces questions cruciales et sensibles . Très au fait des débats en cours et de leur complexité,  elle nous aidera  à mieux cerner quels  images, places et  rôles  des femmes, les religions  défendent, promeuvent et valorisent  non seulement  dans la société, dans la famille  …mais aussi   dans leur propre fonctionnement interne.

      

    Mardi 17 octobre   2017 à 20 h 30 

    Salle Pidoux de la Maduère

    64 Grande Rue piétonne (près de la Poste)

    91260 Juvisy-sur-Orge

     

    Association « Ouvrir le débat »   tél : 06 72 84 60 93  blog : http://old.eklablog.

     

     

    Entrée libre 


    votre commentaire
  • ASSOCIATION « OUVRIR LE DÉBAT » CONFÉRENCE-DÉBAT

    SERGE TISSERON, Psychiatre, docteur en psychologie, auteur notamment de « 3-6-9-12. Apprivoiser les écrans et grandir »  Erès, 2013

    APPRIVOISER LES ÉCRANS 

    Du bon usage des écrans, de 3 à 12 ans et au-delà… 

     

    Les outils numériques bouleversent tous les domaines : le rapport aux savoirs et aux apprentissages, la construction de l’identité et les formes du lien social. Et nous pouvons à tout moment choisir de les utiliser pour démultiplier nos possibilités d’agir sur le monde, ou au contraire pour le fuir et l’ignorer. Nos enfants auront d’autant plus de chance de s’engager du bon côté que nous introduirons les écrans dans leur vie au bon moment et de la bonne façon. Quel équipement le monde adulte doit-il fournir à l’enfant pour qu’il puisse faire face aux technologies auxquelles il est exposé sans en être submergés ? C’est le but des balises 3-6-9-12 de répondre à cette question en fondant une indispensable diététique des écrans. Elles s’appuient sur quatre recommandations également importantes : limiter le temps d’écran, choisir avec les enfants leurs programmes, parler avec eux de ce qu’ils voient et font avec les écrans, et encourager leurs activités de création dès le plus jeune âge, avec ou sans outil numérique.

    Serge Tisseron, psychiatre aux compétences reconnues, nous fera part de sa longue expérience, fort  utile à tous les éducateurs, parents, grands-parents, enseignants, animateurs…

    Mardi 16 mai   2017 à 20 h 30

    Salle Pidoux de la Maduère64 Grande Rue piétonne (près de la Poste), 91260 Juvisy-sur-Orge

     

    Association « Ouvrir le débat »   tél : 06 72 84 60 93  blog : http://old.eklablog.

     

     

    Entrée libre 


    votre commentaire
  •  ASSOCIATION  «  OUVRIR LE DÉBAT »

    ANNULATION

     

    Le débat «  Judaïsme, christianisme, islam. Représentations, places et rôles des femmes » animé par Virginie Larousse, successivement prévu les 2O avril et 2 mai 2017 a du être annulé pour des raisons indépendantes de notre volonté. Merci de le faire savoir autour de vous !

     

    Il sera reprogrammé d’ici la fin de l’année.

     

    Le prochain débat « Apprivoiser les écrans. Du bon usage des écrans de 3 à 12 ans…et au-delà… » avec Serge Tisseron aura bien lieu le mardi 16 mai 2017 à 20h30.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique