• L’ "ubérisation" de l'économie avec Sandrine Foulon le mercredi 15 mars à 20h30

    Sandrine FOULON , Rédactrice en chef adjointe du mensuel « Alternatives économiques » interviendra sur le thème de l'ubérisation de l'économie.

    Créée en 2009, l’entreprise californienne UBER a donné son nom à un phénomène se répandant en un temps record comme une vague, « l’ubérisation ». Les Français en ont vraiment pris connaissance ces derniers mois par les mouvements de grève des chauffeurs de taxi traditionnels et par les chauffeurs de VTC eux-mêmes, tous inquiets de leur avenir. Mais il n’y a pas qu’Uber et les transports urbains : BLABLACAR préoccupe la SNCF ; AIRNBNB, les agences de voyage et de tourisme ; TESTAMENTO, les notaires et les avocats…On en vient à tort ou à raison à parler de l’ « ubérisation de l’économie ». Mais comment caractériser l’ubérisation ? Quelle en est l’ampleur ? En quoi bouscule-t-elle, voire ébranle-t-elle, le monde économique « classique » ? Quelles sont ses incidences sur les relations de travail, peut-on parler de fin du salariat ? Quelles sont ses conséquences sur l’emploi ? sur la sécurité sociale ? Bref, quels en sont les enjeux sociaux, juridiques, fiscaux, économiques ? Faut-il la voir comme un progrès, un mouvement inévitable à saisir comme « une opportunité à réguler » ou une régression grave qu’il faut combattre ? Les travailleurs, les clients, les propriétaires des « plateformes » en sortent-ils gagnants ? Sandrine Foulon , rédactrice en chef adjointe du mensuel économique de référence « Alternatives économiques », suit de près ces mutations en cours et partagera avec nous ses analyses.

    Mercredi 15 mars 2017 à 20 h 30, Salle Pidoux de la Maduère, 64 Grande Rue piétonne à Juvisy

    Association « Ouvrir le débat » tél : 06 72 84 60 93 blog : http://old.eklablog.

    Entrée libre

    A noter :

    L’intervenante étant rédactrice en chef adjointe de la revue mensuelle « Alternatives économiques » il nous est demandé de nous engager à acheter et vendre l’ équivalent de 300 € de publications du groupe Alternatives économiques qui a le statut de SCOP .
    Nous attirons donc votre attention sur les points suivants :
    - Merci à ceux qui ont l’habitude d’acheter Alternatives économiques chaque mois en kiosque ou maison de la presse de nous réserver leur achat du n° de mars
    - Merci à ceux qui auraient le projet de s’abonner à Alternatives économiques de passer par Ouvrir le Débat . Nous transmettrons les abonnements
    - Différentes publications du groupe Alternatives économiques seront en vente le jour du débat.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :