• Ce que le numérique change vraiment : et l'homme dans tout ça ? le 10 avril à 20h30

    Une conférence de Jean-Michel Besnier sur le numérique  

    Philosophe, professeur à l’Université PARIS-Sorbonne (Paris IV)  et au Centre de recherche en épistémologie appliquée (CNRS-Ecole Polytechnique), auteur de « Demain les posthumains. Le futur a-t-il encore besoin de nous ? » (2009) et « L’homme simplifié. Le syndrome de la touche étoile » (2012).

    1946 : construction du premier calculateur électronique grand comme un appartement.

     1971 : miniaturisation et mise en vente du premier microprocesseur .

     Depuis : des « performances » en progression constante selon  la « Loi de Moore » pour laquelle  la complexité des semi-conducteurs double tous les ans à coût constant… et aujourd’hui, l’annonce pour demain par les « transhumanistes »  de l’avènement d’un « homme augmenté », d’un « homme posthumain »  équipé de nanomachines, bardé de prothèses intelligentes, doté  d’un exosquelette démultipliant sa puissance et sa résistance. Science-fiction ? Utopie ?

     C’est vrai ! Nous sommes  inséparables de notre portable, de notre smartphone ; nous ne savons plus lire une carte et nous nous  confions à notre GPS ; nous naviguons sur internet, sommes inscrits sur internet, tweetons  de manière plus ou moins  compulsive…Nous baignons dans le « virtuel », nous en sommes traversés . Bref , nous sommes à l’heure du « numérique » …Mais de là, à envisager la   « fin de l’homme » ou une « sortie de l’humain », il y a quand même un  pas . Quoique ?

     Sommes-nous bien conscients des changements réels que provoque le numérique  dans nos vies ? Quels nouveaux rapports à soi, aux autres, au temps, à l’espace, au corps, au savoir, à la vérité, à la liberté, aux valeurs, au bonheur, au monde,  à la mort…et à temps d’autres choses ? Quel homme et quelle société sont-ils en train de naître ? Faut-il laisser faire ? Faut-il résister ?

     C’est l’enjeu et le thème du débat introduit par Jean-Michel Besnier, philosophe, auteur de deux ouvrages remarqués : « Demain les posthumains. Le futur a-t-il encore besoin de nous ? » (2009) et « L’homme simplifié. Le syndrome de la touche étoile » (2012).

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :