•  Sylvie Cadolle, Sociologue, Maître de conférences, enseignante à Paris-Sorbonne (chercheuse au CERLIS- Paris-Descartes), auteur de « Etre parent, être beau-parent, la recomposition de la famille »(Odile Jacob, 2000) interviendra le 10 mai 2012 à Juvisy :

     BRANLEBAS DANS LA FAMILLE :  Divorces, recompositions, monoparentalité, homoparentalité, procréations avec donneur … Que devient la famille à l’ère du démariage ? Quels changements dans  l’éducation des enfants ?

     Depuis une quarantaine d’années, le modèle de la famille a basculé et les changements semblent s’emballer. Un enfant sur deux (52%) naît actuellement hors mariage. Le nombre de familles monoparentales augmente, ainsi que le nombre de recompositions familiales. 10% des enfants de 16 ans vivent en famille recomposée et 20% en famille monoparentale. La part des résidences alternées grandit dans les modes de garde après divorce.

    Pourquoi ces changements ? Faut-il regretter la stabilité du modèle de la famille traditionnelle ? Mais surtout quels sont les embûches qui attendent adultes et enfants dans ces trajectoires familiales complexes et les atouts dont ils disposent ou non ? Comment rester parents après le divorce ? A quelles conditions la résidence alternée est-elle utile ? Comment un beau-parent peut-il bien s’entendre avec son bel-enfant ? Et que devient l’autorité des parents ? Et la réussite scolaire des enfants ?

     La conférence de Sylvie Cadolle vise à apporter les réponses de la sociologie à quelques-unes de ces questions mais aussi à engager le dialogue avec le public sur celles qu’elle n’aura pas eu le temps d’aborder.

    Pour préparer la venue de Sylvie Cadolle, les lecteurs intéressés pourront se reporter utilement au dossier en ligne de télérama (décembre 2011) sur la famille. Il suffit pour cela de cliquer sur le lien suivant : http://www.telerama.fr/tag/special-famille/


    1 commentaire
  • Loin d'être en crise, la famille est “remarquablement vivante”, estime la sociologue Irène Théry. Elle a juste élargi ses frontières traditionnelles, avec des formes de filiation et de parentalité qui se multiplient.

    pour en savoir plus :

    http://www.telerama.fr/monde/irene-thery-le-probleme-c-est-ce-fameux-modele-un-seul-pere-une-seule-mere,76355.php


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique