• « LA DIFFERENCE DES SEXES . UNE CONSTRUCTION SOCIALE ?
    Quand le genre sème le trouble… » quelques lectures suite au débat lancé par Eric Fassin le 4 décembre 2012

    - Sciences humaines n° 214- avril 2010 « L’ère du post-féminisme »

    - Sciences humaines  n°235-mars 2012  « Les identités sexuelles »

    - Télérama n° 3279- 14 novembre 2012 « Les ‘genders studies’ ? –Elles différencient sexe, genre et sexualité »

    - Judith Butler, «  Trouble dans le genre. Le féminisme et la subversion de l’identité », La Découverte/Poche, 2011

    - Eric Fassin-Véronique Margron, « Homme, femme, quelle différence ? », Salvator 2011

    - Eric Fassin, «  Reproduire le genre »,BPI, 2010

    - Eric Fassin, «  Le sexe politique », EHESS, 2009

    - Sylviane Agacinski, « Femmes entre sexe et genre », Seuil, 2012

    - Sylviane Agacinski , « Politique des sexes », Seuil, 2001

    - Irène Théry, « La distinction de sexe. Une nouvelle approche de l’égalité », O.Jacob, 2007

    - Françoise Héritier, « Masculin/féminin. La pensée de la différence », O.Jacob, 1996

    - Christian Flavigny, «  La querelle du genre. Faut-il enseigner le ‘gender’ au lycée ? », Puf, 2012

     


    votre commentaire
  • ALAIN VILLEMEUR, Centralien, docteur en sciences économiques, chercheur associé à la chaire « Transitions démographiques, transitions économiques » de l’université Paris-Dauphine.

     LA PROTECTION SOCIALE : un investissement pour notre avenir , Seuil, collection Economie humaine  17 €

     « Notre protection sociale est menacée par deux déficits. Celui, bien connu, de ses finances, qui nourrit l’inquiétude des Français sur l’avenir des retraites ou de l’assurance maladie. Celui trop négligé, de sa légitimité auprès des jeunes générations. Les jeunes sont en effet les ‘oubliés’ de la protection sociale et perdent confiance dans son avenir. Sans ressources et sans légitimité auprès des jeunes, notre « Sécu » risque fort d’être démantelée au profit des assurances privées et des fonds de pension.

    Ce livre rompt avec l’alternative simpliste : préservation de l’existant ou sécurité sociale minimale. En se fondant sur les derniers travaux des sociologues et économistes, l’auteur montre qu’une nouvelle voie est possible, celle de l’Etat social investisseur, en lieu et place de l’Etat- providence. Il décrit les dix orientations clés de cette refondation et explicite les nouveaux moyens disponibles pour l’entreprendre.

    Mieux accueillir et éduquer les jeunes enfants, investir dans la santé, notamment des plus jeunes, sécuriser les parcours professionnels, être actif plus longtemps et en même temps favoriser l’emploi des jeunes, prendre soin des aînés, tout cela dessine un futur aux retombées économiques, financières et sociales des plus prometteuses. La protection sociale y puisera une nouvelle légitimité économique mais aussi sociale, car les jeunes générations en bénéficieront davantage. La  « sécu » ne sera plus une « charge » sociale, mais l’investissement le plus rentable pour notre avenir » (4° page de couverture )

    Pour en savoir plus : http://www.villemeur.fr/livres.htm


    votre commentaire
  • Rajeunissement et vieillissement de la France-Une politique économique pour la jeunesse
    Descartes et Cie 2012. 180 pages 17 €  
    Alain Villemeur, Jean-Hervé Lorenzi, Jacques Pelletan

    Quatrième de couverture:

    Nous vivons de plus en plus longtemps et surtout nous arrivons en meilleure santé à 60 ans, âge auquel nous étions considérés naguère comme vieux. Autrement dit, un processus de rajeunissement se conjugue au vieilllissement, ce qui constitue une opportunité économique et sociale majeure. Confrontée à ces évolutions, la France doit modifier en profondeur ses transferts financiers entre les différentes générations pour investir massivment dans sa jeunesse. On trouvera ici dix propositions concrètes afin d'alimenter les débats politiques et de proposer un scénario pour les choix futurs de société.  


    votre commentaire
  •  Sylvie Cadolle, Sociologue, Maître de conférences, enseignante à Paris-Sorbonne (chercheuse au CERLIS- Paris-Descartes), auteur de « Etre parent, être beau-parent, la recomposition de la famille »(Odile Jacob, 2000) interviendra le 10 mai 2012 à Juvisy :

     BRANLEBAS DANS LA FAMILLE :  Divorces, recompositions, monoparentalité, homoparentalité, procréations avec donneur … Que devient la famille à l’ère du démariage ? Quels changements dans  l’éducation des enfants ?

     Depuis une quarantaine d’années, le modèle de la famille a basculé et les changements semblent s’emballer. Un enfant sur deux (52%) naît actuellement hors mariage. Le nombre de familles monoparentales augmente, ainsi que le nombre de recompositions familiales. 10% des enfants de 16 ans vivent en famille recomposée et 20% en famille monoparentale. La part des résidences alternées grandit dans les modes de garde après divorce.

    Pourquoi ces changements ? Faut-il regretter la stabilité du modèle de la famille traditionnelle ? Mais surtout quels sont les embûches qui attendent adultes et enfants dans ces trajectoires familiales complexes et les atouts dont ils disposent ou non ? Comment rester parents après le divorce ? A quelles conditions la résidence alternée est-elle utile ? Comment un beau-parent peut-il bien s’entendre avec son bel-enfant ? Et que devient l’autorité des parents ? Et la réussite scolaire des enfants ?

     La conférence de Sylvie Cadolle vise à apporter les réponses de la sociologie à quelques-unes de ces questions mais aussi à engager le dialogue avec le public sur celles qu’elle n’aura pas eu le temps d’aborder.

    Pour préparer la venue de Sylvie Cadolle, les lecteurs intéressés pourront se reporter utilement au dossier en ligne de télérama (décembre 2011) sur la famille. Il suffit pour cela de cliquer sur le lien suivant : http://www.telerama.fr/tag/special-famille/


    1 commentaire
  • Loin d'être en crise, la famille est “remarquablement vivante”, estime la sociologue Irène Théry. Elle a juste élargi ses frontières traditionnelles, avec des formes de filiation et de parentalité qui se multiplient.

    pour en savoir plus :

    http://www.telerama.fr/monde/irene-thery-le-probleme-c-est-ce-fameux-modele-un-seul-pere-une-seule-mere,76355.php


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique